Rapport d'un supporter

Mis à jour : 26 févr. 2019


Article envoyé par Nelson de Oliveira Santos Costa, du Centre Spirite Energie et Amour, à Sao Paulo, Brésil.

Traduit à partir de l’original en portugais publié dans le journal brésilien « O Trevo ». (http://alianca.org.br/trevo/)

Nelson et son groupe « Mediums sans frontières » se consacrent au soutien aux divers centres et groupes d’études spirites dans le monde.


Nous avons eu l'occasion de soutenir le groupe CESAK, Centre Spirite Allan Kardek, de Bruxelles.

Nos contacts se sont faits par échange de courriels électroniques, ce qu’a fait, de notre groupe au Brésil, le responsable de la vérification psychique (médiumnique) des dossiers des personnes prises en charge par ce centre, ainsi que pour l’envoie de vibrations et le soutien d’autres activités spirituelles de cette maison.

Il est évident que le Brésil étant le plus grand pays spirite du monde, le public du centre de Bruxelles soit composé majoritairement de brésiliens et de dirigeants portugais ; et la communication dans la même langue a beaucoup facilité notre dialogue virtuel, en particulier pour le travail avec les vérifications des assistés qui se sont montrés très reconnaissants de notre modeste bénévolat.

Au fil du temps, les orientations se sont approfondies et l’assistance de bénévoles a augmenté, notamment avec l’examen spirituel de l’une des classes de l’école des d’initiation au Spiritisme, où les vérifications faites au Brésil ont correspondu parfaitement à ses étudiants, à la fois en ce qui concerne leurs vertus et leurs vices.

Nous persévérons chaque semaine dans nos activités de vibrations et d’orientations pour le centre de Bruxelles, ses travailleurs et ses assistés. Et cette persévérance nous a donnée l’occasion de soutenir un autre groupe d’étude à Braschatt, dirigé par deux Brésiliens, André et Giovana, qui se réunissent chez eux avec leurs familles pour l'étude de la Doctrine Spirite, ce qui nous a un peu frappé, car ce n’est pas un groupe de l’Alliance Spirite au Brésil, mais les vibrations qui y circulent émettent une incroyable luminosité. Deux jeunes femmes de ce groupe fréquentent actuellement le centre de jeunesse de Bruxelles.

Dans le travail des Médiums sans frontières, j'ai été frappé par un nouveau groupe spirite dirigé par Dagmar Theodoro Cruz, à Turin. L'un des membres de notre groupe a remarqué que la dirigeante était sur occupée, ce que lui a été communiqué. Toujours flexible et disposée à innover, la dirigeante du centre de Turin a délégué certaines attributions, ce qui a consolidé le soutien de notre groupe au groupe d’étude de Turin.

Par conséquent, notre soutien a été limité aux trois groupes décrits ci-dessus, avec des échanges de courriers électroniques hebdomadaires, dans le but de soutenir la croissance, l’apprentissage et la progression de nos confrères en Europe.

Quant à moi, au début de cette année 2018, en raison de quelques aléas que la vie nous impose, à savoir la perte de deux emplois, j'étais dans une situation économique difficile, d’où le fait que je ne pouvais plus payer personne pour rester avec mes enfants les jours de travail dans la maison spirite. Ma sœur qui avait bien voulu s'occuper des enfants a dit qu'elle ne le pouvait pourtant pas les vendredis, à cause de ses propres activités spirituelles et personnelles.

Ma compagne, elle est enseignante et donne des cours le soir. Dans la répartition des tâches du couple, je suis naturellement chargé de prendre soin de nos enfants les soirs, ce qui correspond à l'horaire des activités du centre. Cette situation m'a amené à réfléchir, concluant que mon premier engagement est avec ma famille, particulièrement avec mes enfants, en décidant de chercher un remplaçant pour ma fonction au centre spirite. Cependant, la perfection du plan spirituel était présente.

En ce même après-midi de ma prise de décision, me préparant à me rendre au centre spirite, je reçois une vidéo du groupe de Turin contenant les images de la ville, des membres du groupe, avec des mots en portugais et en italien, où es compagnons nous ont remerciés pour nos vibrations, dans d'innombrables phrases, que j'en souligne une pour cet article : "Les vibrations sont des trésors d'harmonie qui arrivent chez nous." Cela en résultait une forte émotion et des larmes qui coulaient, tel l'impact sur mon cœur.

Je comprends ce message comme un stimulant. Je me connecte à la spiritualité et, pendant un certain temps, je garde en secret la décision de trouver un substitut. Je vibre d’amour pour moi et mon travail. Comme je l’ai déjà dit, le plan spirituel est parfait et, quelques jours plus tard, ma compagne reçoit les horaires de ses cours à l'université où, ce qui était considéré comme une certitude pour les cours du vendredi soir n'était plus le cas pendant ce semestre et cela m'a permis de continuer mon travail de bénévole dans le groupe de médiumnité et dans l'activité de soutien pour les groupes décrits dans ce texte.

J'ai beaucoup appris dans cette situation, cependant, la plus grande leçon était de persévérer dans le bien et de croire en la spiritualité et l'amour de Dieu.


Paix et bien à vous.


Nelson de Oliveira Santos Costa.

Centre Spirite Energie et Amour, à Sao Paulo, Brésil

Posts récents

Voir tout

Mention legale : Centre d'études spirites et psychologiques Thérèse d'Avila, association loi 1901, siège à Décines tdavilacesp@gmail.com